Coordonnateur de la Réponse Humanitaire dans le Département de la Grand’Anse - SSA - Début de la consultation: 05 Décembre 2016

Jeremie | Port-au-Prince

Location :

Jeremie, Haïti

Titre de la consultation :

Coordonnateur de la Réponse Humanitaire dans le Département de la Grand’Anse

Type de contrat :

SSA

Langues :

Français, Créole

Durée du contrat :

4 mois

Début de la consultation: 05 Décembre 2016

  1. Contexte

Le 4 octobre dernier, l’ouragan Matthew, le plus fort depuis une décennie en Haiti, a causé la mort et la dévastation dans les départements du Sud, Grand'Anse et Ouest. Au 13 octobre, cette tempête de catégorie 4, avec des vents allant jusqu'à 230 km / heure, a causé la mort 473 personnes selon les chiffres officiels du Gouvernement haïtien, à travers la Direction de la Protection Civile. Plus de 2,1 millions de personnes (environ 19 pour cent de la population haïtienne) sont estimés avoir été affectés par le passage de Matthew, beaucoup d'entre eux sont des femmes et des filles, avec le nombre de blessés à la hausse. Plus de 1,4 millions de personnes (12,9 pour cent de la population haïtienne) sont estimés avoir besoin d'une aide humanitaire et 752 personnes sont portées disparues. Haïti n'était toujours pas remis du séisme de 2010 qui a tué plus de 200.000 personnes, avec environ 55.000 vivant encore dans des abris provisoires. Beaucoup de ces abris ont été endommagés ou détruits dans l'ouragan, ainsi que d'autres infrastructures vitales et les réseaux de communication, et de graves pertes de récoltes, les stocks alimentaires et des moyens de production ont été dévastés.

Comme les crises précédentes ont montré, les femmes sont disproportionnellement affectées négativement à la fois pendant et après les catastrophes naturelles, en particulier lorsque les normes de genre discriminatoires sont répandues. Les catastrophes augmentent les risques spécifiques pour les femmes, ce qui aggrave toutes leurs vulnérabilités sociales, économiques et physiques existants. Cela a été confirmé à la suite du tremblement de terre dévastateur de 2010 en Haïti. Les femmes et les adolescentes ont été trouvés à se livrer régulièrement à la prostitution pour acheter de la nourriture pour eux-mêmes et leurs enfants. Les taux de grossesse dans les camps étaient trois fois plus élevés que dans les zones urbaines avant le tremblement de terre. De nombreux camps sont surpeuplés et manquaient d'installations sanitaires adéquates. Les femmes manquaient également des informations de base qui leur aurait permis d'accéder aux services disponibles. Les voix de la société civile haïtienne, les femmes affectées en particulier, étaient absents de post-catastrophe du gouvernement l'évaluation foncière (PDNA), le document d'orientation pour tous les efforts de secours et de rétablissement des besoins. En conséquence, le PDNA n'a pas répondu de manière adéquate aux questions de genre.

ONU Femmes est en train de développer un programme post-Matthew qui sera mis en œuvre dans le cadre de ses partenariats existants avec le Gouvernement d'Haïti, les organisations féminines nationales et communautaires, les organisations non gouvernementales internationales et le système des Nations Unies. L'objectif de l'action humanitaire d'ONU Femmes à cette crise post-Matthew est d'assurer un accès équitable et sensible au genre à l'aide humanitaire et le leadership des femmes et leur participation égale dans la prestation et la conception des interventions. ONU Femmes compte atteindre cet objectif en misant sur son triple mandat - normatif, de coordination et opérationnel - et l'intégration de l’égalité des sexes dans le travail de tous les secteurs, ainsi que la mise en œuvre d’interventions axées sur les femmes.

Afin d'atténuer les stratégies d'adaptation négatives, telles que le sexe de survie en échange d'argent ou de biens, et de prévenir la violence sexuelle et sexiste qui ont augmenté en Haïti suite à la dernière crise, dans un volet, ActionAid et ONU Femme ont démarré un projet pour la création des espaces communautaires pour les femmes et les filles dans les communautés de Jeremy et Roseaux. Ces centres serviront à assurer l'identification et l'accès en toute sécurité des personnes vulnérables à l'aide humanitaire et à permettre un suivi au niveau de la communauté, l'identification et l’utilisation des systèmes communautaires. Sur la base des résultats des évaluations terrains, ONU Femmes et ActionAid établiront deux espaces de femmes pour les femmes et les filles de Jérémie et Roseaux pour permettre aux femmes et filles affectées par l’évènement aient accès aux services et informations sur les services de protection sociaux autant que fournir des opportunités économiques pour les permettre une plus grande autonomie économique.

Les espaces seront dirigées par des femmes de la communauté, avec accompagnement et l'assistance technique de ActionAid et ONU Femmes pour les ressources et de l'information (par exemple sur les droits des femmes en réponse aux catastrophes et situations d'urgence) spécialisés. Lorsque possible, les espaces seront également utilisés pour fournir un service de garderie des enfants des femmes qui sont chefs de famille, afin de leur permettre de participer aux formations et la prestation d'autres services. Ce service correspondrait à la composante cash-for-work qui ciblera les femmes les plus vulnérables.

Dans un deuxième volet, ONU Femmes à travers de son programme de cash-for-work cible les ménages ou une ou plusieurs femmes furent affectées d’une manière plus sévère ou qui furent mises dans une situation de vulnérabilité plus sérieuse suite à l’ouragan. Le programme CFW de ONU Femmes sera egalement implémenté avec d’autres partenaires dans le Département du Sud et dans d’autres localités dans le Département de la Grand’Anse. Étant donné que ce n’est pas possible de faire une enquête de vulnérabilité détaillée pour déterminer les risques de chaque ménage de la communauté, les critères choisis par l’ONU Femmes seront utilisés dans le ciblage des groupes de femmes bénéficiaires:

  • Les femmes déplacées par l'ouragan

  • Les femmes en tête de ménages

  • Femmes enceintes

  • Les femmes âgées

  • Les femmes handicapées

Dans le cadre de ces initiatives, il s’avère important pour ONU Femmes d’avoir certaines compétences sur le terrain pour assurer la liaison avec les groupes cibles et permettre à l’Agence d’atteindre ses objectifs.

  1. Responsabilités

Sous l'autorité du Spécialiste du Programme, le Coordonnateur de la Réponse Humanitaire a pour mandat de:

1. Gestion, Supervision de l’Implémentation et du Suivi/Monitoring des projets dans le Département de la Grand’Anse et le Département du Sud

  • Responsable pour l’implémentation et le suivi des projets, d’une façon cohérente et efficace, tout en assurant que les actions exécutées et les résultats atteints aient un excellent niveau de qualité
  • Assurer que les actions et les résultats attendus des projets soient atteints dans le délai des projets
  • Responsable de la gestion du personnel et des projets, pendant leurs cycles, en assurant une approche centrée sur la programmation définie et les résultats attendus, en faisant prévue de créativité, innovation et de réagir avec diligence pour adresser aux éventuels problèmes émergents.
  • Chargé(e) de l’élaboration, soumission régulière et de la qualité des rapports (rapport narratif et rapport financier) pendant tout le cycle des projets au bureau central de l’ONU Femmes basé à Port-au-Prince, ainsi que pour les bailleurs
  • Assurer la soumission des rapports, narratifs et financiers, dans les délais établis par le bureau central de l’ONU Femmes basé à Port-au-Prince
  • Guider, conseiller et appuyer les personnels des projets. Avoir des rencontres régulières avec les personnels des projets afin d’assurer une bonne communication, exchange effectif des informations et recherche de solutions au sein de l’équipe
  • Effectuer des missions de suivi et d’évaluation dans les zones cibles des projets et avoir des rencontres régulières avec les partenaires d’exécution et les parties prenantes des projets
  • Développer un plan de suivi/monitoring, de suivi de performance et d’évaluation de progrès en ligne avec les résultats attendus des projets
  • Elaborer un plan d’utilisation des espaces communautaires pour les femmes et les filles construits à Jérémie et Roseaux, en consultation avec la communauté, les partenaires et les parties prenantes, afin de prévoir l’appropriation de la communauté, ainsi que la durabilité et pérennisation des espaces après la clôture des projets au sein des communautés.
  • Superviser le développement et l’implémentation des programmes cash-for-work, au niveau des espaces communautaires pour les femmes et les filles construits à Jérémie et Roseaux, ainsi qu’au niveau communautaire dans le Département de la Grand’Anse et dans le Département du Sud.

2. Renforcement du leadership et capacités des organisations communautaires de femmes

  • Réaliser des rencontres régulières avec les organisations communautaires de femmes dans les sections communales de la Grand’Anse afin de faire le suivi de leurs besoins prioritaires et faire remonter leurs demandes au niveau du niveau central de l’ONU Femmes basé à Port-au-Prince
  • Superviser la conception et l’implémentation des formations (si nécessaire) en collaboration avec les partenaires d’ONU Femmes dans les zones affectées ciblant les organisations communautaires des femmes en fonction de leurs besoins et demandes (e.g. formation sur la gestion et suivi des projets, plaidoyer sur les droits des femmes, leadership, entre autres)
  • Superviser la conception et le développement d’outils de plaidoyer pour les organisations communautaires de femmes afin de les appuyer dans l’identification de leurs besoins prioritaires et leur donner les moyens de renforcer leur leadership dans la gestion de la réponse

3. Développement des partenariats pour l’implémentation des projets

  • Assurer que tous les partenaires des projets soient identifiés et présents dans les zones cibles afin d’avoir une bonne coordination et assurer qu’un système de référencement entre ONU Femme et les différents acteurs de la réponse d’urgence (étatiques et société civile) soit mis en place d’une façon effective et coordonnée ciblant les besoins spécifiques des femmes et des filles dans les zones affectées.
  • Gérer les ressources mises à leur disposition
  • Participer à toute autre tâche confiés par le superviseur

Livrables

  • Un rapport mensuel relatif aux activités pertinentes au poste occupé

Compétences de base et techniques

  • Faire preuve d’intégrité et agir conformément aux valeurs et à l’éthique des Nations unies
  • Faire preuve de sensibilité et d’adaptabilité face aux différences entre individus (sexe, âge, etc.) ;
  • Faire preuve d’un esprit analytique et de force de proposition
  • Respecter la confidentialité et l’éthique professionnelle
  • Démontrer d’excellentes aptitudes de communication orale et écrite
  • Avoir une certaine maitrise de l'outil informatique, les logiciels courants et autres applications informatiques
  • Attitude favorisant la communication interdisciplinaire et la résolution de conflit

Qualifications et expériences requises

  • Etudes universitaires en développement, Genre, Action Humanitaire ou dans un domaine lié à cette consultation (10 points)
  • Au moins 5 ans d’expérience dans des responsabilités similaires (25 points)
  • Expérience dans le domaine de l’urgence/situation post-crise et réponse humanitaire un atout (15 points)
  • Maitrise de la langue française et du créole haïtien (10 points)
  • Bonne connaissance du contexte haïtien, particulièrement du Grand Sud (10 points)
  • Bonne connaissance des organisations de base, principalement des organisations de femmes (10 points)
  • Bonne connaissance des acteurs étatiques (10 points)
  • Connaissance du système des Nations Unies (10 points)

Dossier de candidature

Le dossier de candidature comportera les éléments suivants :

  1. Une lettre de motivation
  2. Un curriculum vitae

Option de soumission :

  1. Option 1 : Par courrier

Adresse 13, Rue Stephen, Musseau, Pétion-Ville HT6140

Si ce mode de soumission est choisi, les dossiers de candidatures devront être envoyés sous pli fermé et la seule mention sur l’enveloppe externe devra être la «CANDIDATURE pour Consultation Nationale, Coordonnateur de Projet CERF/SIDA Jéremie-ONU Femmes HAITI »

  1. Option 2 : Par courrier électronique

Adresse email : info.haiti@unwomen.org avec comme objet «CANDIDATURE pour Consultation Nationale, Coordonnateur de Projet CERF/SIDA Jéremie-ONU Femmes HAITI

N.B : La date limite pour le dépôt des candidatures est le 02 Décembre 2016, 10:00 am

Les candidatures féminines sont fortement encouragées

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
  • Organization: UN WOMEN - United Nations Entity for Gender Equality and the Empowerment of Women
  • Location: Jeremie | Port-au-Prince
  • Grade: Mid/Senior
  • Occupational Groups:
    • Gender Mainstreaming
  • Closing Date: 2016-12-02

Similar Jobs

Consultant (Evidence and Evaluation)

UNICEF

Treasury Senior Specialist / Manager

GCF - Green Climate Fund

Risk Policy and Procedure Specialist

GCF - Green Climate Fund

Senior Education Specialist - Gender Equality

WB - World Bank

Senior Education Specialist - Gender Equality

WB - World Bank

Senior Economist

ADB - Asian Development Bank